Back to top

Objets connectés : que faut-il savoir pour bien se protéger ?

Auteur: 
J-J C
Source: 
Ministères de l'Économie et de l'Action et des Comptes publics

Montres, téléviseurs, balances… Les objets connectés se multiplient dans notre quotidien, que ce soit pour des raisons de santé, pour le sport, pour la domotique ou les loisirs. Pourtant, ces objets ne sont pas sans risque ! Ils peuvent exposer vos données personnelles et porter atteinte à votre vie privée. On vous explique comment utiliser ces objets en toute sécurité.

Qu’est-ce qu’un objet connecté ?

Il s’agit d’un matériel électronique qui peut communiquer avec un smartphone, une tablette tactile, une montre, un ordinateur ou une télévision. Communiquer, cela signifie qu'il peut envoyer et recevoir des informations, par le biais d'une liaison sans fil, Bluetooth ou Wifi.

À savoir

Les domaines d'application des objets connectés sont divers et de plus en plus nombreux, par exemple :

  • La santé : bracelet connecté, balance ou tensiomètre...vous pouvez réaliser vos mesures à domicile, mais vous avez également la possibilité d'effectuer un suivi médical, seul ou en collaboration avec un médecin ;
  • Le sport : grâce notamment aux montres connectées, vous pouvez comptabiliser les kilomètres parcourus, votre vitesse moyenne ou instantanée et synchroniser ces résultats sur votre smartphone ou votre tablette. Mais il existe également des capteurs pour le golf ou pour le tennis, afin de mesurer, d'analyser et d'améliorer vos performances ;
  • Les loisirs : avec les montres connectées, vous recevez vos courriels et SMS et accédez à votre musique préférée ou à vos photos et vidéos. Les téléviseurs connectés donnent eux accès à des contenus multimédias, des applications de loisir, des renseignements sur les programmes regardés, etc.
  • La domotique et la sécurité : les caméras de sécurité vous permettent par exemple de contrôler votre domicile à distance et vous alertent en cas d'intrusion, ou encore les babyphones, grâce auxquels vous pouvez garder un œil sur votre enfant pendant son sommeil ;
  • Les économies d'énergie : avec les objets connectés vous pouvez évaluer et optimiser la consommation énergétique de votre logement ou régler à distance la température ambiante, etc.

Quels sont les risques des objets connectés ?

Si dans la plupart des cas, l'utilisation des objets connectés facilite la vie de leurs utilisateurs, ils ne sont cependant pas sans risque :

  • L’utilisation commerciale des données personnelles et les atteintes à la vie privée : en utilisant un objet connecté, l'utilisateur laisse une trace numérique. Se pose donc la question de l’anonymat des données collectées par ces appareils ;
  • Le piratage : dès lors que se connecter à internet devient une fonction intégrante d’objets du quotidien, les concepteurs de ces équipements doivent faire face aux risques de « cyber » attaque.

Comment se protéger ?

Avant l’achat

Lorsque vous achetez un objet connecté, vérifiez attentivement son fonctionnement.

Posez-vous les bonnes questions :

  • Quelles seront ses interactions avec vos autres appareils électroniques ?
  • Le cas échéant, quelles sont les précautions à prendre pour limiter les risques d’atteinte à la vie privée ou de piratage ?

Après l’achat

Afin de prévenir les risques que pourrait présenter votre nouvel appareil connecté, quelques conseils sont à suivre :

  • Ne connectez pas votre objet avec tous les appareils électroniques de votre logement : limitez la connexion aux appareils dont vous avez besoin.
  • Pour les appareils avec lesquels vous connectez votre objet, veillez à bien sécuriser la connexion, notamment en procédant régulièrement aux mises à jour de sécurité et mises à jour logicielles.
  • Actualisez régulièrement le logiciel de votre appareil.
  • Créez des mots de passe sécurisés pour tous vos objets connectés et modifiez-les fréquemment.